L’agriculture de conservation est un système agricole qui permet une perturbation minimale du sol (par non labour), le maintien d’une couverture permanente et la diversification des espèces végétales. L’AC contribue à la biodiversité et aux processus biologiques naturels à la surface du sol et au-dessous. Elle favorise ainsi une utilisation plus efficace de l’eau et des éléments nutritifs, ce qui permet d’améliorer la production de manière durable.

L’un des plus grands bénéfices à l’utilisation du glyphosate est de permettre la préservation de la qualité et de la structure des sols en limitant la nécessité de le travailler (par labour). Cette possibilité qu’offre le glyphosate de cultiver sans travail du sol ou alors réduit (sans labour) présente un double avantage en termes de protection de l’environnement:

  • Piégeage du carbone : le carbone reste stocké dans le sol, au lieu d’être libéré par le travail mécanique profond.
  • Préservation de la fertilité des sols : le sol peut retenir des quantités d’eau et d’humidité plus élevées.

Les herbicides à base de glyphosate permettent aux agriculteurs de garder un sol intact. Les résidus de culture ou la matière organique accumulés restent en surface du sol, ce qui augmente considérablement la quantité de nutriments et de microbes présents dans la terre. Facteurs environnementaux favorables au développement des racines, les pratiques de semis direct et de travail réduit du sol ont également démontré qu’elles diminuaient l’érosion des sols de 60 à 90 %.