Sans le glyphosate, la production de blé dans l’UE pourrait, selon certaines estimations, subir une baisse allant jusqu’à 24 millions de tonnes. Le rendement des cultures de blé diminuerait de 8 à 18 % et la diminution serait similaire (–8 à –19 %) dans le cas de l’orge.

Pour les producteurs de blé de l’UE, l’élimination progressive du glyphosate se traduirait par des coûts supplémentaires pouvant atteindre 10,5 milliards d’euros en raison de baisses de rendement (et donc des recettes) et de coûts de production plus élevés.

Une enquête menée auprès d’agriculteurs italiens en 2017 donne une baisse de rendement de 20 % pour le maïs, soit une perte de revenus de 494 euros par hectare. Avec environ 660 000 hectares dédiés au maïs en 2017, la perte serait d’environ 326 millions d’euros. Pour le blé dur, la perte atteindrait 33 % du rendement et la baisse de revenus correspondante 399 euros par hectare. Avec environ 1,27 million d’hectares de blé dur en 2017, les pertes des producteurs atteindraient environ 506 millions d’euros.

(dernière mise à jour : octobre 2020)

Cliquez ici pour voir l’image.

Références:

  1. « Socio-economic value of glyphosate: A review of EU studies assessing the value of glyphosate to the agriculture industry » ; L. Garcia-Perez, Harriet Illman, S. Wynn; 13 mai 2020
  2. Agrinet2000, « Weed costs and management – Result on a survey on a representative sample of Italian farmers »
  3. « La produzione di mais in Italia: valori e criticità », 20 juillet 2020
  4. « Grano duro: in Italia diminuiscono le semine e le rese », 22 mai 2017